15/08/2020

Expérimentation



Il faut que je vous raconte les péripéties de cette coiffure. Avant cette coiffure j'avais des locks et j'avais envie de faire une coiffure que personne ne porte habituellement. En tout cas quand j'ai fait mes recherches j'ai vu de magnifiques coiffures ancestrales africaines mais pas exactement celle-ci. Cette coiffure est une inspiration, un mix entre plusieurs. 

J'ai contacté une coiffeuse qui ne m'avait jamais coiffée. Je n'aime pas trop ça parce que je ne sais pas comment coiffe la personne du coup ça me stresse un peu. Imagine si elle coiffe mal, punaise ça peut m'énerver parce que je ne suis pas un cobaye. 

Arrivée chez elle, accompagnée de mon acolyte, Boubou, je m'installe et lui explique ce que je veux. Elle commence et je m'aperçois que c'est pas ça. La tresse était mi mole, mi serrée, pas du tout ce que je veux. 
Je lui réexplique deux fois ce que je veux et elle comprend. 
La coiffure finie mes cheveux tirent comme un lifting, je me dis bon ça va passer. 

Première nuit je me réveille vers 3 ou 4h du matin, j'ai mal au crâne. Quand je touche une tresse au milieu de mon crâne j'ai très mal. Je mets quand même un peu d'eau froide pour détendre les tresses. Je me rendors mais ça ne passe pas.

Deuxième nuit, je prends un gant de toilette imbibé d'eau froide, je le mets sur ma tête, ça ne passe pas, je dors, je me réveille. Les tresses me font mal, surtout le centre du crâne. 

Troisième nuit, je dors avec un mouchoir imbibé d'eau, ça ne passe toujours pas. 6h du matin je les enlève.
C'était juste horrible elle a serré comme si c'était des lacets.

La coiffure était belle, je ressemblais à une reine ou un guerrier massaï. Quel échec ! 

Je vous laisse profiter de cette coiffure que j'ai porté 3 jours. Flemme d'avoir une calvitie ou de l'alopécie. 


















Aucun commentaire:

Publier un commentaire