22/03/2020

Matière et structure


Quand je me shoote je fais en sorte d'avoir des imperfections sur la scène. Il y a un moment où j'étais à fond sur le blanc, il me fallait un mur, un décor blanc. Les réseaux peuvent vous induire en erreur. Je me suis rendue compte, assez tardivement je trouve, que le blanc est tellement stérile et n'apporte rien de plus qu'un côté parfait, propre, qualité. 

Je veux de la qualité mais éclectique, versatile, mouvementée, agitée, enfin vous m'avez comprise. Les imperfections donnent de la vie, apportent de la structure, de la matière aux photos. Un jeu de lumière, de la peinture qui se craquèle, un sol un peu sale, des éclaboussures tous ceux-ci jouent un rôle non négligeable. 










Aucun commentaire:

Publier un commentaire